L’attrait pour les grands fonds de LBO demeure en dépit de la crise

le 14/03/2008

Plusieurs méga-véhicules sont actuellement en cours de levée. Les sociétés de capital-investissement misent sur les opportunités d’acquisition

KKR, Apollo Management, TPG, Bain Capital, Blackstone…: en dépit de la crise, ces acteurs du capital-investissement sont actuellement en train de lever des méga-véhicules, de plusieurs milliards d’euros. S’inscrivant également dans ce mouvement, PAI Partners vise un objectif de 5 milliards d’euros pour son cinquième véhicule dédié aux LBO européens, PAI Europe V, après un fonds de 2,7 milliards d’euros lancé en avril 2005. La collecte est en très bonne voie et le montant visé devrait même être dépassé, selon des sources proches du dossier. De même, Candover ambitionne de lever 5 milliards d’euros dans le cadre de son dernier fonds, qui pourrait notamment être concentré sur des opérations de build up face à une raréfaction des opérations de LBO. Une stratégie que devraient d’ailleurs adopter plusieurs de ses concurrents sur le court terme.

Si la période est actuellement mouvementée, la baisse des valorisations, qui avait atteint des sommets avant l’été, devrait toutefois engendrer à terme des opportunités d’acquisitions, selon les professionnels. «Parce que d’importantes opérations de LBO n’ont pas été réalisées, le marché a pensé que l'industrie du private equity en général traversait une période difficile. Mais il faut bien séparer levée de fonds et acquisition à effet de levier, qui n'ont pas le même timing, indique Patrick Petit, président de la société de placement et de conseil Global Private Equity. Un fonds a quatre ou cinq ans pour investir. L’industrie du private equity est une industrie de long terme qui passe à travers les cycles».

La levée de méga-véhicules ne doit en outre pas cacher l’activité soutenue des fonds de plus petite taille. «Les levées de fonds demeurent très importantes dans notre industrie. Les investisseurs restent très actifs. L’activité devrait rester dynamique», indiquait, mardi à l’occasion d’une conférence de presse, Eddie Misrahi, président de l’Afic (Association française des investisseurs en capital). XAnge Private Equity a ainsi annoncé cette semaine le bouclage de son fonds de capital-développement, XPansion, de 50 millions d’euros, tandis qu’ICSO Private Equity a réalisé le premier closing (66,7 millions d’euros) de son fonds ICSO’2, dédié à des opérations de capital-développement et de LBO de petite et moyenne taille.

A lire aussi