Deutsche Telekom débourse 2,5 milliards d'euros pour se positionner dans OTE

le 18/03/2008

Le groupe allemand, en rachetant les 20 % détenus par Marfin Investment Group, devient ainsi le deuxième actionnaire de l'opérateur grec

La semaine dernière le titre OTE avait progressé sur des rumeurs d'entrée au capital de Deutsche Telekom. C'est maintenant chose (pratiquement) faite. En effet, le géant allemand a proposé à Marfin Investment Group d'acquérir la participation de 20 % qu'il détient dans la première entreprise de télécommunications grecque. Deutsche Telekom a précisé qu'il avait ainsi offert 26 euros par action, pour un montant total de 2,5 milliards d'euros. Cela représente une prime de 36 % par rapport au cours de clôture vendredi dernier du titre OTE. La transaction devrait être finalisée d'ici le 7 mai prochain a indiqué Marfin Investment.

L'opération, pour être effective, doit toutefois attendre l'accord du conseil de surveillance du groupe allemand et l'aval du gouvernement grec. Si l'offre se concrétise, Deutsche Telekom deviendra ainsi le deuxième actionnaire d'OTE derrière l'état grec, qui détient 28 % du capital du groupe de télécommunications. Toutefois, le groupe de Bonn pourrait devenir le principal actionnaire du groupe hellène, s'il parvient à convaincre le gouvernement grec de lui céder ses parts. Ce dernier a cherché par le passé à vendre sa participation à un opérateur de télécommunications européen. Le PDG de Deutsche Telekom, Rene Obermann (photo), espère d'ailleurs parvenir à un accord avec Athènes «dans un futur très proche».

Ce rachat est conforme à la stratégie de Deutsche Telekom qui entend développer son activité de téléphonie mobile par le biais d'acquisitions, suite à ses pertes sur le marché allemand et à des baisses de prix aux Etats-Unis. La société allemande a déjà racheté l'an dernier la division mobile de France Télécom aux Pays-Bas ainsi que l'entreprise américaine Suncom. Grâce à cette opération, le géant allemand va donc pouvoir se développer en Grèce mais aussi en Europe de l'Est, OTE détenant des parts dans les anciens monopoles roumain et serbe, ainsi que des positions en Albanie et en Bulgarie. OTE compte plus de 15 millions de clients de téléphonie mobile dans ces différentes zones.

CM-CIC a salué cette annonce qui permet à Deutsche Telekom «d’élargir sensiblement sa couverture géographique dans l’Est de l’Europe» et «de renforcer son profil de croissance». Le bureau de recherche a par ailleurs souligné qu'«au niveau sectoriel, cet accord devrait relancer la spéculation sur les petites et moyennes valeurs du secteur».

A lire aussi