Une crise financière sans précédent depuis 1945, pour George Soros

le 22/01/2008

« La situation est beaucoup plus grave que lors de toutes les crises financières qui ont suivi la fin de la Deuxième Guerre mondiale », estime l’investisseur George Soros dans les colonnes du quotidien autrichien. Ces dernières années, accuse-t-il, les décisions politiques ont été guidées par des méprises qu'il attribue au « fondamentalisme du marché », la croyance selon laquelle les marchés financiers agiraient comme un balancier rétablissant l'équilibre.

A lire aussi