Les banques mettent la dernière main à leur projet de marché à terme électronique

le 05/03/2008

Le marchés qui pourrait être lancé à la mi-mars et concurrencerait le CME aux Etats-Unis. Son premier contrat porterait sur des obligations du Trésor américain

La banque d’investissement Goldman Sachs serait en passe de rejoindre la douzaine de banques et courtiers pour lancer un nouveau marché à terme qui devrait concurrencer le Chicago Mercantile Exchange (CME), indique une source proche du dossier.Fin décembre des banques, parmi lesquelles JPMorgan et Merrill Lynch avaient dévoilé le projet, lancer une plate forme de futures tout électronique. Dans le groupe figurait aussi le fonds spéculatif Citadel Investment de Chicago.

Ces dernières semaines des rumeurs indiquaient qu’un nouveau tour de table qui regroupait Goldman, jugée par les observateurs comme un moteur du dispositif pour aiguillonner la concurrence, Lehman Brothers, UBS et Morgan Stanley rejoindraient le groupe qui compte également Barclays, Citigroup, Deutsche Bank, Bank of America, Crédit suisse GetCo LLC, Peak6 et RBS.

Une annonce officielle pourrait avoir lieu la semaine prochaine probablement lors de la convention annuelle qui réuni les industries des futures qui se tient à Boca Raton en Floride à partir di 12 mars. Pour le moment le marché a pour nom de code «Quatre saisons». Il proposera une alternative «bon marché» au CME group, le premier marché mondial pour les contrats à terme qui contrôle plus de 85% des volumes de contrats à terme et d'options aux Etats-Unis.

Le premier produit du nouveau marché consistera en des contrats à terme sur les obligations du Trésor américain, avait indiqué en décembre le porte-parole. Le nom du futur directeur général pourrait aussi être annoncé à Boca Raton.

La société ESpeed qui détiendra 25% du marché, fournira l'infrastructure technique de ce marché qui sera entièrement électronique. ESpeed est une filiale de Cantor Fitzgerald.

En 2001 déjà les même banques avaient tenté de lancer BrokerTec Futures Exchange mais le marché a été fermé en 2003.Mais ces dernières années les échanges électroniques ont changé la donne. Et les banques prennent manifestement leurs marques dans un secteur en pleine consolidation. Ainsi le CME de Chicago, et le Nymex discutent sur une éventuelle fusion qui valoriserait le Nymex.; Le CME est lui-même né en juillet 2007 de la fusion entre le Chicago Mercantile Exchange et le Chicago Board of Trade.

A lire aussi