Amundi stabilise son bénéfice trimestriel grâce à sa collecte

le 29/04/2016

Siège d’Amundi à Paris 15e.
Siège d’Amundi à Paris (75015).
(Photo DR.)

Malgré un contexte de marché qui a favorisé l’aversion pour le risque, Amundi est parvenu à stabiliser son bénéfice au premier trimestre. Le gérant d’actifs annonce ce matin une très légère hausse de 0,8% de son résultat net part du groupe sur les trois premiers mois de 2016, à 130 millions d’euros. La collecte et la maîtrise des coûts ont permis de compenser un effet de marché négatif sur les revenus de 14 millions d’euros.

« Les marchés actions, français comme européens, ont baissé de 8% à 11% en moyenne par rapport au premier trimestre 2015, du fait des craintes sur l’économie mondiale et sur la faiblesse du prix des matières premières, notamment le pétrole », rappelle Amundi. « Sur les marchés obligataires les taux sont restés bas et l’Euribor trois mois moyen est passé en territoire négatif entre les deux périodes », poursuit le gérant.

Globalement stables sur la période, à 987 milliards d’euros, les actifs sous gestion ont pâti d’un effet de marché négatif de 11,6 milliards qui a été plus que compensé par une collecte nette de 13,8 milliards. Relativement équilibrée entre actifs de long terme et trésorerie, cette dernière a néanmoins diminuée de 42% sur un an. L’international a représenté 68% de la collecte nette. Malgré la décollecte des réseaux retail en France, Amundi a réussi à augmenter sa part de marché de 1,9 point sur un an, à 28,3%.

La conjoncture difficile des marchés a pesé sur les commissions de performance, qui ont chuté de 32,2%, à 18 millions d’euros. L’ajustement à la baisse des bonus des gérants a néanmoins contribué à la diminution de 1,3% des charges d’exploitation. Combinée à la baisse des charges fiscales en France, cette évolution a permis de compenser la baisse de 3,3% des revenus du groupe, à 395 millions d’euros.

Sur le même sujet

A lire aussi