Après la victoire de David Cameron, l'Europe mobilisée contre un Brexit

le 10/05/2015

En Grande-Bretagne les conservateurs ont obtenu la majorité lors des législatives du 7 mai avec 331 sièges contre seulement 232 pour le Labour

Après la victoire de David Cameron, l'Europe mobilisée contre un Brexit

Réagissant à la victoire du camp travailliste aux législatives britanniques du 7 mai, le président de la Commission européenne a adressé vendredi ses félicitations à David Cameron et s'est dit prêt à oeuvrer avec lui à l'élaboration d'un "accord équitable" concernant la présence de la Grande-Bretagne au sein de l'Union.

"Je me tiens prêt à travailler avec vous afin de conclure un accord équitable pour le Royaume-Uni et l'UE et suis impatient de connaître vos idées et vos proposition à cet égard", dit Jean-Claude Juncker dans un communiqué.

Jeudi 7 mai, les conservateurs ont obtenu la majorité lors des législatives en Grande-Bretagne avec 331 sur 650 sièges contre seulement 232 pour le Labour. Le Premier ministre britannique a promis d'organiser d'ici deux ans un référendum sur la présence au sein de l'Union et assure qu'il fera campagne pour le maintien s'il obtient au préalable une modification satisfaisante des traités. 

Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, a également joué la politique de la main tendue: "Pour moi, la place de la Grande-Bretagne, c'est l'intérêt de la Grande-Bretagne, c'est l'intérêt de l'Union européenne, est dans l'Union européenne", a t-il plaidé sur Europe 1. "M. Cameron fera ce qu'il estime devoir faire, se déroulera ou ne se déroulera pas un référendum mais, franchement, (...) toutes les études économiques le montrent, le coût politique et économique de ce qu'on appelle un 'Brexit' serait tout à fait considérable, et d'abord pour le Royaume-Uni", a-t-il ajouté.

A lire aussi