L'agence Standard & Poor's sanctionnée de près de 1,5 milliard de dollars

le 03/02/2015

Les autorités américaines et le fond Calpers lui reprochent les notes qu'elle a attribuées aux crédits hypothécaires titrisés impliqués dans la crise de 2008

McGraw Hill Financial Inc et sa filiale de notation Standard & Poor (S&P) doivent payer 1,38 milliard de dollars au gouvernement américain et plusieurs Etats dans le cadre d'une transaction passée entre l'agence et l'administration. Les autorités américaines reprochaient à S&P les notes qu'elle a attribuées aux créances hypothécaires titrisées impliqués dans la crise de 2007-2008.

De son côté le fond californien Calpers a réclamé à S&P 125 millions de dollars pour conclure une procédure visant ces mêmes notations gonflées appliquées aux crédits hypothécaires qui se sont finalement révélés pourris, a rapporté le Wall Street Journal.

McGraw Hill a précisé devoir payer 687,5 millions de dollars (606 millions d'euros) au département de la Justice américaine et une somme identique à 19 Etats ainsi qu'au District de Columbia. Selon McGraw Hill, la transaction ne ferait pas mention de violations de la loi par McGraw Hill lui-même ou sa filiale de notation.

A lire aussi