Manuel Valls obtient la confiance des députés

le 16/09/2014

L'Assemblée nationale a accordé ce mardi par 269 voix contre 244 et 53 abstentions sa confiance au premier ministre qui présentait son nouveau gouvernement.

 L'Assemblée nationale a accordé ce mardi par 269 voix contre 244 et 53 abstentions sa confiance à Manuel Valls, qui présentait son nouveau gouvernement constitué le 27 août après avoir limogé les ministres opposés à sa politique économique.

Lors de sa déclaration de politique générale, Manuel Valls a indiqué que "le coût du travail baissera de 10 points au 1er janvier et il n'y aura plus de cotisations patronales sur les salaires équivalent au smic" en France. Le premier ministre a affirmé que les mesures prises ces derniers mois avec le CICE et le Pacte de responsabilité avaient commencé à produire leurs effets bénéfiques sur les entreprises.

Selon le chef de gouvernement l'Allemagne doit assumer ses responsabilités pour relancer  la croissance et redonner au projet européen son ambition. Il a indiqué qu'il rencontrerait Angela Merkel la semaine prochaine et promis que "notre" message doit être entendu. "L'Allemagne doit assumer ses responsabilités, c'est notre responsabilité commune", a t-il insisté.

Manuel Valls a par ailleurs affirmé qu'il n'y aurait pas de remise en cause des 35H.

 

A lire aussi