Le Pib américain n’a cru que de 0,1 % au premier trimestre

le 30/04/2014

L’activité a augmenté douze fois moins vite au premier trimestre que prévu, l'hiver rigoureux ayant pesé sur les investissements.

Le Pib américain n’a cru que de 0,1 % au premier trimestre

L’activité aux Etats Unis a augmenté douze fois moins vite au premier trimestre que ne l’anticipaient les économistes, avec un taux de croissance de seulement  0,1 % en rythme annualisé contre 2,6% au dernier trimestre 2013.

L’hiver particulièrement difficile durant les premiers mois de l’année a sévèrement impacté l’activité, principalement dans la partie est du pays. L’investissement des entreprises en porte la trace. Ils n’ont augmenté que de 2,8 % au premier trimestre contre 5,7 % au quatrième trimestre 2013. Idem pour les exportations, en baisse de 7,6 % après une croissance de 9,5 % au trimestre précédent, et pour  l’investissement résidentiel en recul de 5,7 %.  Les progrès limités des stocks ont également impacté la croissance de 0,6 %.

La consommation des ménages, qui représente 70 % de l’économie américaine, a limité le recul de l’activité. Les dépenses de consommation ont cru de 3%, au dessus des anticipations, contre 3,3% au dernier trimestre 2013. Le taux de chômage est resté stable à 6,7 % en mars et est attendu à 6,6 % à la fin du mois d’avril, une évolution importante pour la Réserve fédérale américaine qui maintient ses principaux taux directeurs à leurs niveaux actuels tant que le taux de chômage n’est pas sensiblement réduit et que l’inflation ne se rapproche pas des 2 % l’an.

Pour leur part les analystes de BNP Paribas estiment que la faiblesse du taux de croissance américain semble durable, et que l’hiver n’est que partiellement responsable de la décevante croissance. Ils anticipent une croissance plafonnée à 2 % au second trimestre 2014.

L’ estimation du Pib américain sera précisée le 29 mai.

A lire aussi