La directive Aifm trouve un équilibre entre flexibilité et protection

le 24/04/2014

Les enjeux de la directive européenne portent à la fois sur la protection de l’investisseur et sur la flexibilité requise par la gestion alternative dans ses différentes stratégies, explique Charles Lacroix, responsable du développement commercial France et Asie hors japon, chez Amundi alternative investments.

La directive Aifm trouve un équilibre entre flexibilité et protection

La directive Aifm apporte un bon équilibre entre la protection de l’investisseur et la flexibilité requise par la gestion alternative dans ses différentes stratégies, explique Charles Lacroix, responsable du développement commercial France et Asie hors japon, chez Amundi alternative investments. Il rappelle que ces stratégies sont non benchmarkées, le gérant essayant d’atteindre une performance absolue.

A lire aussi