Les marchés japonais dévissent

le 23/05/2013

Indices boursiers dans une rue de Tokyo, le 23 mai 2013. Photo: Tomohiro Oshumi/Bloomberg

L'indice Nikkei a clôturé la séance en forte baisse de 7,32% à 14.483,98 points ce matin dans des volumes très importants,après la publication de l'indice HSBC traduisant les mouvements de l'activité manufacturière en Chine qui est tombé sous le seuil de contraction à 49,6 points pour le mois de mai, après 50,4 en avril. L'indice Topix plus large cédait de son côté 6,87% à 1.188,34 points.

A la mi-séance, l'indice Nikkei était encore en hausse de 0,2%,avant des prises de bénéfice massives. Les valeurs bancaires ont été lourdement sanctionnées, à l'instar de Mitsubishi UFJ Financial Group, qui a chuté de 9,3% ou Sumitomo Mitsui Financial Group, qui a abandonné 7,82%. Même après le repli de ce jeudi, le Nikkei affiche encore un bond de 40% depuis le début de l'année.

Cette chute a incité les investisseurs à se tourner vers le marché obligataire, où le rendement des emprunts d'Etat à 10 ans japonais (JGB) est revenu à 0,88%, après être monté à 1% cette nuit suite aux commentaires du président de la Fed, Ben Bernanke, qui a envisagé de réduire progressivement le rythme de ses rachats d'actifs en cas d'amélioration de la conjoncture américaine. Afin de calmer les tensions sur le marché obligataire, la Banque du Japon a été contrainte d’intervenir en rachetant sur les marchés pour 110 milliards de yens d'obligations gouvernementales avec des maturités résiduelles de moins d’un an.

A lire aussi