La réthorique agressive de Shinzo Abe fait ployer le yen

le 26/12/2012

La devise nippone a reculé à un plus bas depuis deux ans contre le dollar, ce mercredi, après la promesse du nouveau premier ministre japonais de déprécier sa monnaie et de recréer de l’inflation

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe - Photo Bloomberg

Le yen a reculé à un plus bas depuis deux ans contre le dollar, ce mercredi,  après l’engagement pris par le nouveau premier ministre nippon, Shinzo Abe, de faire baisser la parité de sa monnaie afin de recréer de l’inflation. Le billet vert a atteint 85,74 yen dans les échanges, le plus haut niveau atteint depuis septembre 2010, peu après le discours de Shinzo Abe en tant que premier ministre, contre 85,65 avant les déclarations du chef du gouvernement. Pour sa part, l’euro a atteint 113,40 yen, un plus haut depuis 16 mois, en hausse de 1,4%.

Shinzo Abe exhorte la Banque du Japon à mettre en œuvre un mix de politique monétaire d’assouplissement agressif (rachats d'obligations d'Etat nippones ...) qui, alliée à une «grosse» dépense budgétaire, permettrait de combattre la déflation qui ronge l’économie de l’archipel depuis des années, et de faire plier le yen. Il presse également la Banque du Japon (BoJ) de se fixer un objectif d’inflation de 2% au lieu de 1%, allant jusqu' à la menacer de changements dans son statut d’indépendance si ses souhaits n’étaient pas exaucés. «L’élection de Abe a eu un effet galvanisant sur la parité dollar yen et il s’est montré capable de réaliser en deux mois de déclarations pressantes plus que la BoJ en … plusieurs années», a ironisé Boris Schlossberg, managing director de la stratégie devises chez BK Asset Management à New York, cité par Reuters.

A lire aussi