Les coûts de financement de l’Espagne toujours plus élevés

le 19/07/2012

L’Etat espagnol a émis aujourd’hui à des taux record, à l’inverse de la France.

Les coûts de financement de l’Espagne toujours plus élevés

Le contraste est saisissant. L'Espagne, qui espérait placer entre 2 et 3 milliards d'euros, a pu émettre 2,98 milliards de dettes à deux, cinq et sept ans, mais en y mettant le prix : celui de payer le taux le plus élevé pour le pays depuis la création de l'euro. La France a pour sa part réussi à adjuger 8,96 milliards d'euros de BTAN à trois, quatre et cinq ans, à des taux inférieurs à 1%, voire très proche de 0% pour la tranche à échéance 2015 (0,12%), après avoir placé pour la première fois le 9 juillet de la dette à court terme à des taux négatifs.

Précisément, le Trésor espagnol a émis pour 1,4 milliard de papier à deux ans au rendement moyen de 5,204%, contre 4,335% le mois dernier, 1,07 milliard d'euros de papier à cinq ans à un taux de 6,459% (6,072%) et 548 millions d'euros à sept ans avec un rendement moyen de 6,701% (4,832%).

Suite à l'adjudication de dettes espagnoles le taux à 10 ans de l'Espagne est repassé au-dessus de 7%, à 7,01%, son équivalent français s'établit à 2,08% et le Bund allemand à 1,24%.

A lire aussi