La dégradation de la note de la France se confirme

le 13/01/2012

La perte du triple A. Photo: PHB/Agefi

Attendue depuis le 12 décembre, date à laquelle Standard & Poor’s avait annoncé qu'elle rééxaminerait les notes des pays de l'Union européenne au cours du premier trimestre, la dégradation de la note de la France est visiblement actée selon plusieurs sources vendredi soir. Les cinq autres pays AAA de la zone euro avaient également été placés sous surveillance avec implication négative par S&P. L’Allemagne, les Pays-Bas et le Luxembourg auraient visiblement sauvé leurs triples A, mais l’Autriche comme la France serait dégradée à AA+.

Seule consolation d’ailleurs pour l’Etat français, il ne subit une dégradation que d’un cran et non de deux comme certains le craignaient. « Les spreads valorisent déjà une dégradation d’un cran, mais pas de deux» observait récemment le patron d’une grande banque française. C’est ainsi d’ailleurs que le taux à dix ans français s’affichait à 3,055% à 18h25 vendredi, grimpant de seulement 3 points de base, le spread avec le bund allemand évoluant peu aux alentours de 130 points de base. Il était cependant descendu jusqu’à 116 points de base dans la matinée dans un contexte de détente sur les marchés, liée aux bons résultats des adjudications italiennes et espagnoles.

A lire aussi