L'introduction d'Amadeus profiterait à Air France-KLM

Alors que le groupe européen spécialisé est estimé entre 7 et 9 milliards d'euros, les 23,1 % détenus par la compagnie n'ont pas de valeur à son bilan

Par Yves-Marc Le Reour le 21/09/2009 pour L'AGEFI Quotidien - Edition de 7H

 
 
 
 

Amadeus envisagerait de reprendre le chemin de la Bourse. Selon plusieurs sources de presse, le spécialiste des solutions technologiques pour la gestion des voyages serait en train d'étudier la mise sur le marché de 30 % de son capital dans le courant de l'année 2010. La banque Rothschild aurait été engagée pour étudier l'opportunité d'une introduction en Bourse qui valoriserait le groupe entre 7 et 9 milliards d'euros, soulignent des sources proches du dossier. Celles-ci ajoutent que l'opération « se ferait à travers une cession de titres de la part de ses actionnaires, éventuellement combinée à l'émission d'actions nouvelles ».

Créé en 1987 par les compagnies aériennes Air France, Lufthansa, Iberia et SAS, le groupe Amadeus dont le siège est à Madrid a déjà été coté entre 1999 et 2005, avant de faire l'objet d'un rachat par LBO pour 4,3 milliards d'euros sous l'égide des fonds de private equity BC Partners et Cinven qui détiennent conjointement 52,8 % de son capital. A travers la société holding WAM, Air France-KLM a toujours une participation 23,1 % tandis que Lufthansa et Iberia en possède chacun 11,6 %. Amadeus a enregistré l'année dernière un chiffre d'affaires de 2,9 milliards d'euros avec une marge d'exploitation de 19 %. 

Contactés par L'Agefi, Amadeus et Cinven n'ont pas souhaité commenter « des rumeurs de marché ». Sans confirmer l'existence d'une opération, un porte-parole de BC Partners a de son côté souligné qu'il était naturel pour le groupe de capital-investissement « d'étudier les meilleurs moyens de valoriser ses différentes participations après la remontée des marchés boursiers ». 

Chez Oddo Securities, on juge que les compagnies actionnaires auraient intérêt à réintroduire en Bourse la société « afin d'en extraire sa valeur cachée ». Les 23,1 % détenus par Air France-KLM n'ont en effet aucune valeur à son bilan, alors que le système de réservation lui a rapporté 804 millions d'euros de cash depuis 2005 contre 706 millions pour Iberia et 545 millions pour Lufthansa. Le poids de la dette d'Amadeus n'étant pas publié, la valorisation reprise par la presse est un peu difficile à justifier, ajoute le bureau d'analyse. L'action Air France-KLM a toutefois profité de ces informations en gagnant vendredi 4,3 % pour terminer à 12,12 euros.

 
 
Imprimer cet article
Rétrécir le texte
Agrandir le texte
 
 
 
 
 
 

Réagir à cet article

 
Merci de vous identifier ou de vous inscrire pour réagir à cet article.

0 réaction(s)
 
 

Inscrivez-vous

Pour découvrir gratuitement L'AGEFI Quotidien, WikiFinance, les panels interactifs et notre espace communautaire sur www.agefi.fr

Déja inscrit(e) ou abonné(e) ? Identifiez-vous

 

S’abonner gratuitement aux newsletters

 
 
 
 
 
 
 
Nomination précédente
Guilhem Nouvel-Alaux Directeur des marchés et des offres
Crédit Agricole S.A.
Guilhem Nouvel-Alaux
Directeur des marchés et des offres
Philippe Méjean Associé, activité immobilier
Eight Advisory
Philippe Méjean
Associé, activité immobilier
Caroline Bruynoghe Directeur de l'animation commerciale, pôle banque de détail
Caisse d'Epargne Nord France Europe
Caroline Bruynoghe
Directeur de l'animation commerciale, pôle banque de détail
Nomination suivante
 
 
 
 
 
 
 

Communautés

Derniers membres enregistrés