Morgan Stanley gagne une bataille contre Oleg Deripaska

le 16/11/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Un tribunal fédéral de Manhattan a estimé vendredi que la banque américaine avait agi de bonne fois en vendant à découvert à l’automne 2008 des actions du fabricant de pièces détachées automobiles Magna International. Morgan Stanley était accusée par Oleg Deripaska d’avoir utilisé des...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi