AB InBev devrait encombrer un peu plus un marché de dette déjà sollicité

le 15/10/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le premier brasseur au monde veut lever 70 milliards de dollars de dette pour acquérir son dauphin SABMiller. Mais le risque de saturation de la demande guette.

L’activité exceptionnelle dans les opérations de croissance externe depuis le début de l’année soulève la question de la capacité du marché à absorber les émissions primaires nécessaires au financement de nouvelles transactions, en particulier les annonces, cette semaine, de l’acquisition d’EMC...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi