C’est dommage

le 13/12/2018 L'AGEFI Hebdo

L’effondrement de deux immeubles rue d’Aubagne à Marseille, début novembre, continue à faire parler de lui. Pas seulement pour déplorer le drame qui s’est joué avec huit habitants décédés mais parce que des assureurs ont trouvé le moyen d’attirer à eux la réprobation autour de l’événement. Non...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi