L’Europe doit assumer son singulier destin

le 12/07/2018 L'AGEFI Hebdo

L’Europe doit assumer son singulier destin
(Pierre Chiquelin)
Depuis trois quarts de siècle, l’Europe s’est habituée à considérer les Etats-Unis comme un protecteur et un allié. Aussi, l’idée que la superpuissance puisse cyniquement proclamer qu’elle ne prendra désormais en compte que ses intérêts est difficile à accepter. Abasourdie par la brutalité de ce...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi