Néchin, son église, son bon air

le 13/12/2012 L'AGEFI Hebdo

Exil fiscal, exil fiscal, c’est vite dit. La commune de Néchin à elle seule a nombre d’atouts pour décider un ressortissant français à s’installer dans ce petit bourg wallon si proche de la frontière. Il faut tout de même compter avec l’église Saint-Amand, certes détruite en 1914-1918 mais dont il subsiste un remarquable portail sculpté du XIIIe siècle, une chaire de vérité et une table de communion datées de 1866, le tout ayant été consacré en 1923 par Monseigneur Gaston-Antoine Rasneur, évêque de Tournai. En plus, c’est tout de même assez « people » puisque l’on peut y croiser la famille Mulliez qui dirige le groupe Auchan. Enfin, il y a le bon air dû à l’altitude. C’est que Néchin culmine à près de 24 mètres au-dessus du niveau de la mer, ce qui permet justement de capter les effluves océanes quoique lointaines. Que Gérard Depardieu, nouveau Néchinois, soit tombé sous le charme de cette petite ville belge est une évidence.

A lire aussi