Argent, fisc et loyauté

le 31/05/2012 L'AGEFI Hebdo

Parmi les onze banques présentes en Suisse ayant des soucis avec le fisc américain pour avoir aidé certains ressortissants à dissimuler une part de leur patrimoine, deux ont admis avoir transmis le nom de leurs employés au département américain de la justice : Credit Suisse et HSBC. 10.000 personnes auraient ainsi été « données », dont plus de 1.000 par la banque britannique dans l’espoir de faire baisser la pression et de réduire une éventuelle amende. Côté employés, c’est la colère et l’indignation. HSBC à Genève a mis en place un numéro de téléphone permettant aux employés de savoir s’ils figurent ou non sur la liste, certains n’ont d’ailleurs jamais été en contact avec la clientèle américaine. La banque pourrait néanmoins apporter une aide juridique aux employés concernés et leur interdit de mettre les pieds aux Etats-Unis. Un compromis entre intérêt et loyauté…

A lire aussi