Retraites : la France peut faire beaucoup mieux juge l'OCDE

le 02/12/2015

Télécharger le document

C'est un tout petit satisfecit que dresse l'OCDE à la France dans son Panorama des pensions 2015, publié le 1er décembre sur les systèmes des retraites dans l'ensemble des pays développés.

L'organisation souligne dans un premier temps que "les réformes récentes des retraites ont redressé la viabilité financière du système tout en améliorant la situation de certains groupes de population". Selon l'OCDE, ces réformes ont permis de limiter "le déséquilibre financier du système". Même si, leur répétition a coûté cher politiquement aux différentes majorités qui les ont votées, et a créé "beaucoup d’incertitude", nuisant "à la confiance dans le système". Un passage est également consacré à la réforme des retraites complémentaires (voir encadré).

Mais aujourd'hui, la France doit aller plus loin juge l'organisation. Selon ses calculs, la France est le pays qui possède la plus longue durée de retraite, soit environ 5 ans de plus que la moyenne des pays développés. Pour les hommes, elle s'explique par une sortie précoce du marché du travail, pour les femmes c'est l'espérance de vie plus élevée qui explique l'écart. L'organisation estime également que les dépenses consacrées aux retraites sont à 14% du PIB, un niveau "élevé".

L'OCDE préconise de reculer l’âge minimum de départ en retraite aujourd’hui à 62 ans. C'est "la mesure la plus efficace pour étoffer l’offre de main-d’œuvre senior". La convergence des régimes est également préconisée "afin de faciliter la mise en œuvre d’un régime universel, laquelle améliorerait grandement la transparence et faciliterait la gestion globale du système". D'autres mesures sont évoquées comme l'élimination de la majoration de pension pour le troisième enfant, la réforme de la pension de réversion "pour renforcer l’incitation à travailler", et la suppression de certains avantages fiscaux dont bénéficient les retraités.

Source :
OCDE
Langue :
France
Pages :
9

A lire aussi