Immobilier : 2016 s'ouvre dans un contexte favorable aux taux d'intérêts bas

le 06/01/2016

Télécharger le document

Sans surprise, l'année 2015 s'est terminée sur une nouvelle baisse des taux d'intérêts. Selon l'Observatoire Crédit Logement - CSA, le mois de décembre a vu les taux immobiliers s'affaisser de nouveau sur le marché du neuf et de l'ancien à 2,20% en moyenne. Sur le marché du neuf la baisse est très nette depuis le mois d'octobre (-7 points de base, à 2,21% fin décembre), ainsi que sur le marché de l'ancien (chute de 5 points de base à 2,18%).

Selon le courtier meilleurtaux.com, "sur 25 ans pour un emprunt de 250 000€, le taux est ainsi passé de 2,80% (début octobre) à 2,65% aujourd’hui, soit un gain sur les intérêts de près de 6 000€".

Sauf accroc majeur, l'accalmie devrait se poursuivre durant une bonne partie du début de l'année 2016. Empruntis prévoit une poursuite du mouvement baissier, si l'OAT ne progresse pas et si la BCE n'augmente pas son taux directeur. Ce qui semble très peu probable au vu du niveau d'inflation et de l'annonce récente de l'institution européenne concernant la poursuite de sa politique de rachat d'actifs au moins jusqu'à mars 2017. 

"Les taux actuels sont très attractifs car les banques déjà avaient impacté à la baisse leurs conditions en fin d'année pour préparer 2016", souligne Cécile Roquelaure, directrice des études d'Empruntis. La concurrence s'annonce rude entre les établissements sur le marché des nouveaux clients, d'autant que les objectifs de production de crédits immobiliers sont supérieurs à l'an dernier "de l'ordre de 10 à 20%".

Le premier trimestre "lance la dynamique et concentre une part importante de la production de crédit notamment grâce au mois de mars, période phare où de nombreux projets sont mis en place", explique Empruntis. Sans la renégociation des crédits qui avait tiré fortement le marché vers le haut en 2015, la conquête de ces nouveaux dossiers par une politique de taux agressive devrait être féroce.

Le courtier Meilleurtaux ne prévoit pas non plus de hausse des taux pour 2016. "Rien ne justifie un changement de tendance, les taux devraient rester bas dans les mois qui viennent en dépit des premiers mouvements haussiers mais modérés aux USA", souligne Mael Bernier, la porte-parole. Le marché immobilier devrait d'ailleurs être soutenu par l'entrée en vigueur du Prêt à taux zéro (PTZ) renforcé, une manière de "faire souffler sur cette rentrée un vent d’optimisme car l’addition taux bas/aides à l’acquisition étendues pourraient permettre à de nouveaux primo-accédants de réaliser une acquisition immobilière", selon elle.

Source :
Observatoire Crédit Logement - CSA
Langue :
France
Pages :
8

A lire aussi