Société Générale aussi a sa « bad bank »

Par Amélie Laurin le 14/01/2010 pour L'AGEFI Hebdo

 
 
 
 

Risques. Contrairement à Calyon et Natixis, Société Générale a décidé de loger ses actifs toxiques dans une structure de cantonnement distincte de la maison mère. Selon La Tribune, la banque de La Défense a ainsi choisi de regrouper 35 milliards d'euros d'actifs, en valeur nette comptable, dans l'une de ses filiales. Nommée Inter Conseil Europe, cette structure permettra de centraliser à Paris, d'ici à juillet ou septembre, la gestion de ce portefeuille actuellement suivi dans plusieurs localités. Société Générale assure vouloir réduire ainsi ses risques opérationnels, mais dément vouloir tirer parti de l'opération pour bénéficier d'un meilleur régime fiscal. Elle ne confirme pas non plus le montant des actifs concernés, mais s'il s'avère exact, la bad bank de Société Générale serait d'une taille équivalente à celle de Natixis.

 
 
Imprimer cet article
Rétrécir le texte
Agrandir le texte
 
 
 
 
 
 

Réagir à cet article

 
Merci de vous identifier ou de vous inscrire pour réagir à cet article.

0 réaction(s)
 
 

Inscrivez-vous

Pour découvrir gratuitement L'AGEFI Quotidien, WikiFinance, les panels interactifs et notre espace communautaire sur www.agefi.fr

Déja inscrit(e) ou abonné(e) ? Identifiez-vous

 

S’abonner gratuitement aux newsletters

 
 
 
 
 
 
 
Nomination précédente
Jean-Noël Levrard Directeur développement, produits et technologie
Comap
Jean-Noël Levrard
Directeur développement, produits et technologie
Nicolas Kaeser Directeur Europe du Sud Mediterranée
Systra
Nicolas Kaeser
Directeur Europe du Sud Mediterranée
Marie Mugler Directrice générale
Groupe Tiru
Marie Mugler
Directrice générale
Nomination suivante
 
 
 
 

L'Edition digitale du 28/08/2014

Lire

Découvrez l'édition digitale conçue et optimisée pour une lecture sur tablette et ordinateur.
 
 
 
 

Communautés

Derniers membres enregistrés